Les homosexuels dans la société

1) L'homosexualité chez les jeunes.

La période de l'adolescence n'est pas la meilleure de notre existence. En effet, le corps change et les sentiments entrent en action. Nos amis expriment de plus en plus leur sexualité et le montre de plus en plus ouvertement. Cette étape est donc d'autant plus dure pour les jeunes homosexuels car ils se sentent différents.

Il y plusieurs chemins qui mènent à l'homosexualité:

  - Le premier est l'expérimentation. En effet une étude norvégienne montre que l'expérimentation est plus fréquente chez les jeunes filles que chez les garçons: 27.4% des filles entre 17 et 18 ans ont eu des expériences génitales (contact entre organes sexuelles ou plus) alors que seulement 6.5% des garçons ont eu ce genre d'expérimentations. Mais, quand il s'agit d'attirance et d'émotion, il semble que les garçons ont plus de relations de ce genre que les filles. De ce fait, l'expérimentation pour les filles ne représente pas en soit la décision d'une orientation sexuelle, c'est une sorte d'exploration alors que pour les garçons, l'expérimentation semble s'associer au choix de l'orientation sexuelle.

  - Le deuxième chemin est en quelque sorte inné. En effet, certains individus ressentent une attirance pour le même sexe dès le plus jeune âge. Certains peuvent la cacher au début, d'autres l'affirmer tout de suite.

 

2) Les droits accordés aux homosexuels.

  - Le pacte civil de solidarité: Dit le "PACS", a été inventé par les français en 1999. C'est une forme d'union à mi-chemin entre le mariage et le concubinage, ouverte aussi bien aux couples hétérosexuels qu'aux couples homosexuels. Pour la première fois, la société reconait aux homosexuels le droit d'être ensemble. Cette nouvelle union est "dématrimonialisée" : pas de passage devant le maire, le partenariat est signé au tribunal d'instance. En terme de droits, fiscaux, sociaux et successoraux, le pacs offre de minces garanties en comparaison au mariage. Il s'agit juste de donner aux concubins une sécurité juridique et d'accepter la dimension affective et sexuelle de leur union.

 

3) Le soutien et les aides que l'on peut apporter aux homosexuels.

En france, il y a plusieurs actions qui sont là pour aider les homosexuels, parmis elles on trouve:

  -le MAG (Mouvement d'Affirmation des jeunes Gais) : C'est une association créée par des jeunes pour aider d'autres jeunes qui se sentent rejetés. Cette dernière organise des sorties, des regroupements afin de sortir les jeunes homosexuels de leur isolement. Elles leur permettent également de discuter, de parler de leurs expériences et de comparer leur situation à celle des autres. Une équipe de bénévoles du MAG mène également un programme d’interventions en milieu scolaire visant à sensibiliser les collégiens et les lycéens à la lutte contre l’homophobie, au sexisme et au respect des différences.

  - le refuge : C'est le seul dispositif en France à proposer un hébergement temporaire et un soutien social et psychologique aux jeunes majeurs (garçons ou filles) qui sont victimes d'homophobie ou en conflit familial. Il y a deux maisons d'hébergements possibles pour cette association: la maison-relais de Montpellier (Languedoc-Roussillon) et un appartement-relais à Montreuil (en Ile de France).

  - La Journée internationale contre l’homophobie, qui se tient le 17 mai de chaque année, est un événement rassembleur et un moment de convergence des actions de lutte menées contre l’homophobie. Elle n'est destinée à personne en particulier.

Nous avons donné trois exemples d'actions vennant en aide aux homosexuels afin d'améliorer leur situation, car on constate un taux de suicides beaucoup plus élévé chez les homosexuels que les hétérosexuels.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×